Informations utiles si vous allez en Jamaïque





 
1. MISES À JOUR RÉCENTES

La section 2 a été mise à jour (les renseignements sur la saison des ouragans ont été supprimés).

Depuis le 23 janvier 2007, tous les citoyens canadiens qui transitent par les États-Unis lorsqu'ils se rendent à la Jamaïque ou en reviennent par voie aérienne doivent se soumettre aux exigences d'entrée se rapportant aux États-Unis. Pour plus de détails, voir la page Web de
l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

Haut de la page

2. AVERTISSEMENTS ET RECOMMANDATIONS

Il n'y a aucun avertissement officiel pour ce pays.

Jamaïque

Prendre des mesures de sécurité normales Faire preuve d'une grande prudence Éviter tout voyage non essentiel Éviter tout voyage


Le taux de crimes violents et de meurtres liés aux activités des gangs et aux meurtres pour représailles dans les centres-villes est relativement élevé. Dans le secteur de Kingston et St. Andrew, il y a eu une flambée de violence à Waterhouse, Drewsland, Grants Pen, Cassava Piece, Rockfort et dans le centre de Kingston. Selon les statistiques, le nombre de crimes violents est relativement élevé dans la commune de St Catherine surtout dans la capitale, Spanish Town. La police pourrait imposer un couvre-feu à peu d’avis dans les secteurs où il y a eu des flambées de violence. On recommande aux voyageurs d’écouter les informations et de suivre les conseils des policiers et des militaires locaux.

Des manifestations à caractère politique, des marches de protestation et des grèves pourraient se produire dans la capitale et à travers tout le pays. Des barrages routiers pourraient être érigés sur les routes principales, et perturber les transports locaux. On recommande aux Canadiens de ne pas tenter de les franchir même s'il semble n'y avoir personne. Il est aussi conseillé d’éviter les grands rassemblements et les manifestations, et de suivre les bulletins de nouvelles régionales.

RECOMMANDATION OFFICIELLE CONCERNANT L’INSCRIPTION : Nous offrons un
service d'inscription à tous les Canadiens qui voyagent ou résident à l’étranger. Ce service est offert afin de pouvoir communiquer avec les Canadiens à l’étranger et de leur prêter assistance en cas d’urgence, notamment en cas de catastrophe naturelle ou de troubles civils, ou pour les informer d'une urgence familiale au Canada. L'inscription peut se faire en ligne ou en communiquant avec le bureau du gouvernement du Canada le plus près. Pour obtenir de plus amples renseignements, vous pouvez consulter la Foire aux questions (FAQ) sur l’inscription des Canadiens à l’étranger.

Haut de la page

3. SÉCURITÉ

La décision de voyager revient à chaque voyageur. Il incombe également à chacun de veiller à sa sécurité personnelle. Les présents Conseils aux voyageurs ont pour but de fournir des renseignements à jour pour vous aider à prendre des décisions éclairées.

Crime

Des crimes avec violence et des délits mineurs se produisent, en particulier à Kingston et à Montego Bay. Même si les forces de sécurité et les escouades anti-crime sont plus nombreuses dans les grands milieux urbains, on signale des actes de violence commis par des bandes de malfaiteurs ou liés au trafic de stupéfiants, notamment des fusillades, qui peuvent faire des morts, des blessés et des dégâts matériels. Le nombre de meurtres en Jamaïque s'est accru durant les dernières années. Les voyageurs doivent rester conscients du danger que représentent les balles perdues. Les voyageurs devraient éviter les quartiers centraux et les pauvres y compris Whitfield Town, Payne Land, West Kingston, Grant's Pen, August Town, Denham Town, Hannah Town, Tivoli et Olympic Gardens à Kingston, ainsi que Flankers et Mount Salem à Montego Bay (sauf les centres de villégiature), Central Village et Spanish Town.

Evitez d’accepter des boissons ou de la nourriture des étrangers car il y a un risque qu’ils soient contaminés par de la drogue.

Il est conseillé aux victimes d’un crime de ne pas offrir de résistance à leur agresseur, car une telle réaction pourrait provoquer l’usage de la violence. Les visiteurs devraient demeurer sur les routes principales et ne pas se promener seuls ni fréquenter la plage après la tombée de la nuit. Veillez à ce que les portes et les fenêtres de votre chambre d'hôtel soient verrouillées et assurez-vous de toujours mettre vos effets personnels et vos documents de voyage en lieu sûr.

Assistance aux touristes

En cas d'urgence, composez le 119 pour la police et le 110 pour une ambulance. Des patrouilles policières motorisées fournissent de l'aide aux touristes. Le personnel de sécurité des hôtels et les préposés à la réception peuvent aussi vous venir en aide dans la plupart des situations d'urgence. On trouve des kiosques d'information touristiques et des bureaux du Conseil du tourisme de la Jamaïque un peu partout sur l'île. Ils offrent différents services aux visiteurs, dont le contact radio direct avec la police locale et des renseignements sur les plages publiques sécuritaires. Voici les adresses de leurs bureaux:

MONTEGO BAY : Cornwall Beach, Gloucester Avenue/ tél. : 876-952-4425, -4426, -4427 ou 4428

AÉROPORT INTERNATIONAL DE SANGSTER/ tél. : 876-952-2462

OCHO RIOS : TPD co. Office/ tél. : 876-974-7705/2582

PORT ANTONIO : City Centre Plaza/ tél. : 876-993-3051/2587

KINGSTON : bureau principal du Conseil, ICWI Building, 2 St. Lucia Ave./ tél. : 876-929-9200

ADMINISTRATION AÉROPORTUAIRES, AÉROPORT INTERNATIONAL NORMAN-MANLEY, KINGSTON (information sur les vols seulement / tél. : 876-924-8024)

Haut de la page

4. EXIGENCES D'ENTRÉE / DE SORTIE

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers appartient à chaque pays ou région. Tous les pays ou régions imposent des exigences spéciales aux personnes qui prévoient résider sur leur territoire pendant une longue période (en général plus de 90 jours), y travailler, y étudier ou s’y livrer à des activités autres que le tourisme. Pour vous renseigner sur les conditions d’entrée particulières, communiquez avec la mission diplomatique ou consulaire de la ou des destination(s) où vous comptez vous rendre. Les personnes qui ne respectent pas les exigences d’entrée et de sortie sont passibles de peines sévères.

L'information suivante sur les exigences d’entrée et de sortie a été vérifiée auprès des autorités jamaïcaines. Toutefois, ces exigences pourraient changer à tout moment. Le voyageur a la responsabilité de vérifier auprès du
haut-commissariat de la Jamaïque et ses consulats pour les renseignements les plus à jour.

Visa de touriste : non exigé
Visa d'affaires : exigé
Visa d'étudiant : exigé

Un certificat de citoyenneté canadienne n’est pas un document de voyage. Le passeport canadien est le seul document de voyage et la seule pièce d’identité fiable et reconnue universellement aux fins de voyages internationaux. Les citoyens canadiens qui reviennent au Canada et qui, au lieu du passeport canadien, présentent d’autres documents, comme un certificat de citoyenneté canadienne, un acte de naissance, un permis de conduire délivré par une province canadienne ou un passeport délivré par un autre pays, peuvent s’attendre à des délais ou se voir refuser l’accès à bord par des compagnies de transport.

La loi de l’immigration jamaïcaine stipule que les Canadiens sont simplement tenus de présenter une pièce d'identité valide comportant une photo (comme le permis de conduire) et une preuve de citoyenneté (comme le certificat de naissance) pour voyager en Jamaïque. Toutefois, un nombre croissant de compagnies aériennes en Jamaïque refusent d’embarquer des passagers canadiens pour des vols de retour vers le Canada s’ils sont munis de ces documents seulement. Les compagnies aériennes ont le droit de refuser l’embarquement à tout passager dont la validité des documents de voyage est insatisfaisante, peu importe les lois d’immigration du pays où il se trouve. Afin d’éviter des délais et d’autres problèmes pouvant compromettre leur retour au Canada, nous recommandons fortement aux Canadiens de se munir d'un passeport canadien avant d’effectuer tout voyage à l'étranger, et de s’en munir lors de tous leurs déplacements hors du Canada.

Les Canadiens doivent en outre détenir un billet pour un vol de continuation ou un billet de retour et suffisamment d'argent pour leur séjour. Une fiche d'immigration de la Jamaïque, généralement distribuée aux voyageurs lors de l'enregistrement à l'aéroport ou durant le vol, est également exigée au départ de la Jamaïque.

Un séjour prolongé sans autorisation est un délit et peut entraîner une peine d'emprisonnement, de grosses amendes ou l'expulsion.

Une taxe de 1 000 $J sur le transport aérien doit être payée au départ. Cette taxe est désormais incluse dans le prix des billets d'avion, sauf pour les vols nolisés.

Les voyageurs qui arrivent d'une zone où sévit la fièvre jaune doivent produire un document attestant qu'ils sont immunisés contre cette maladie.



Une personne qui vend ou falsifie son passeport ou qui permet à une autre personne de l’utiliser commet une infraction criminelle pouvant conduire à des accusations et, si la personne est reconnue coupable, à une peine d’emprisonnement. En outre, les services de passeport pourraient lui être refusés dans l’avenir.

Les détenteurs de passeports spéciaux et diplomatiques devraient vérifier toutes les exigences d'entrée pour cette destination et les autres qu'ils ont l'intention de visiter, car elles peuvent différer de celles qui s'appliquent aux détenteurs de passeports ordinaires.

Bien que le mariage de conjoints de même sexe soit légal au Canada, de nombreux pays ou régions ne le reconnaissent pas. Un couple du même sexe qui se présente aux autorités frontalières d’un pays comme étant un couple marié pourrait se voir refuser l’entrée dans le pays en question. Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le bureau du gouvernement du pays concerné accrédité auprès du gouvernement du Canada.

Haut de la page

5. COORDONNÉES DU GOUVERNEMENT DU CANADA

Vous pouvez obtenir une aide consulaire et de plus amples renseignements consulaires aux adresses suivantes :

Jamaïque - KINGSTON, Haut-commissariat du Canada
Adresse : 3 West Kings House Road, Kingston 10, Jamaïque
Adresse Postale : C.P. 1500, Kingston, Jamaïque,
Téléphone : (876) 926-1500
Télécopieur : (876) 511-3493
Courriel :
kngtn-cs@international.gc.ca
Internet : http://www.jamaique.gc.ca

Jamaïque - MONTEGO BAY, Consulat du Canada
Adresse : 29 rue Gloucester, Montego Bay
Téléphone : (876) 952-6198
Télécopieur : (876) 952-3953
Courriel : cancon@cwjamaica.com

En cas d'urgence en dehors des heures de bureau, téléphonez au haut-commissariat du Canada à Kingston et suivez les instructions. Vous pouvez aussi appeler le Ministère à Ottawa, sans frais, en composant le 1 800 276-2989.

Haut de la page

6. SANTÉ DES VOYAGEURS

L’
Agence de la santé publique du Canada et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) diffusent de l’information sur l’apparition de maladies dans diverses parties du monde. Vous trouverez les plus récents conseils de santé aux voyageurs et d’autres renseignements pertinents sur le site Web Santé des voyageurs de l’Agence de la santé publique du Canada.

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) rappelle aux voyageurs que la médication anti-malaria et l’emploi de dispositifs de protection personnelle contre les piqures de moustiques sont recommandés pour éviter d’attraper le paludisme.

L'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) recommande aux voyageurs de prendre des mesures de protection personnelle contre les piqûres de moustiques pour éviter d'attraper la dengue lorsqu'ils se rendent dans des pays où la maladie existe. Il n'existe ni vaccin ni médicament contre la dengue.

L’Agence de la santé publique du Canada recommande vivement aux voyageurs de se faire faire une évaluation de risque personnel dans les six à huit semaines précédant leur départ, en s’adressant à une clinique de santé-voyage ou à un médecin. En se fondant sur les risques pour votre santé, le médecin pourra déterminer quels vaccins et traitements préventifs prescrire, et quelles précautions vous devriez prendre pour éviter d’être malade. Les voyageurs doivent s’assurer que leurs immunisations courantes (d’enfance) (contre le tétanos, la diphtérie, la polio, la rougeole, par exemple) sont à jour.

Il est possible que les normes régissant les soins médicaux à l'étranger ne soient pas les mêmes qu’au Canada. Les traitements peuvent être chers et il faudra peut-être payer d’avance. On conseille aux voyageurs canadiens de souscrire avant leur départ pour l’étranger à une assurance-maladie. Par ailleurs, ils devraient garder leurs
médicaments d’ordonnance dans leur contenant d’origine et les transporter dans leurs bagages à main.

L’Agence de la santé publique du Canada recommande également aux voyageurs qui sont souffrants ou qui tombent malades à leur retour au Canada de consulter leur médecin. Ils doivent lui dire qu’ils ont habité ou voyagé à l’étranger.


Haut de la page

7. RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES SUR LA SANTÉ

Il y a des installations de soins médicaux de bonne et d'excellente qualité dans toutes les régions touristiques et à Kingston. Les installations et les soins médicaux sont limités dans les régions éloignées. Les frais médicaux peuvent être très élevés. Il arrive fréquemment que l'on demande aux patients de payer immédiatement ou que l'on fasse une photocopie de leur carte de crédit comme garantie avant de leur fournir des soins médicaux. Toute maladie ou blessure nécessitant une hospitalisation devrait être signalée immédiatement à l'ambassade du Canada.

Les voyageurs devraient prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter de se faire piquer par des insectes.

Il est conseillé de boire de l’eau en bouteille ou bouillie et de demander de l’information sur le traitement de l’eau avant d’accepter des boissons avec des glaçons.

Le SIDA est le numéro deux cause de décès au Jamaïque.  Des mesures préventives devraient être prises afin d’éviter le risque du SIDA.

Haut de la page

8. LOIS ET COUTUMES

Vous devez respecter les lois en vigueur où vous séjournez. Les délits graves peuvent entraîner l’emprisonnement. Les peines d’emprisonnement sont purgées sur place.

Il n’existe aucune entente entre le Canada et la Jamaïque au sujet du transfèrement de prisonniers.

Les Canadiens arrêtés ou détenus ont le droit de communiquer avec le bureau du Canada (ambassade, haut-commissariat, etc.) responsable des services consulaires pour le pays concerné (voir la section 5 ci-dessus), et les agents procédant à l’arrestation doivent les aider à le faire. Les représentants consulaires du Canada peuvent fournir une liste d’avocats de la région.

Les procédures requises dans les cas de poursuite judiciaire ou d’enquête policière sont différentes des procédures en vigueur dans le système judiciaire canadien. Les Canadiens désirant entreprendre de telles démarches doivent s’attendre à de longs délais d’attente et à déployer des efforts supplémentaires afin de mener leur dossier à terme. Le gouvernement du Canada ne peut intervenir dans les procédures judiciaires en cours dans un autre pays ou région à moins que les autorités locales ne lui demandent de le faire, ce qui se produit rarement.

Drogue

La possession de
drogues illicites (y compris la marijuana) peut entraîner de longues peines d'emprisonnement. Les visiteurs qui quittent le pays font l'objet d'une inspection minutieuse afin de vérifier qu'ils ne sont pas en possession de drogues. De nombreux Canadiens purgent présentement une peine de prison parce qu'ils ont été impliqués dans un acte criminel, parfois à leur insu. Faites vous-même vos valises et ne passez aucun article en douane pour une autre personne. En quittant Ocho Rios et Montego Bay sur un bateau de croisière, les voyageurs pourraient être fouillés par les autorités locales qui cherchent à contrôler la contrebande de stupéfiants. Il est recommandé d’être accompagné d’un témoin lorsqu’on se soumet à ces formalités.

Autres délits

Un comportement inadéquat (pratique du nudisme ailleurs que dans les endroits où cela est permis et langage grossier) peut entraîner une arrestation.

L'homosexualité est illégale et la plus haute discrétion à cet égard est vivement conseillée. On a signalé des incidents où des comportements homosexuels exposés en public ont entraîné des actes de persécution et de violence.

Le fait de porter (ou d'acheter ou de vendre) des vêtements militaires ou de camouflage est illégal.

Les voyageurs devraient être vigilants concernant le risque des fraudes de loterie et des escroqueries.

Un permis de travail est exigé pour travailler en Jamaïque. Les personnes prises à travailler illégalement pourront être détenues en attendant que les dispositions pour leur retour au Canada (à leurs propres frais) soient faites.

Des règlements stricts peuvent s'appliquer à l'importation et à l'exportation d'objets tels que les armes à feu, certains produits d'alimentation et les animaux. Entrer au pays avec une arme à feu ou même une simple cartouche constitue un délit grave. Pour obtenir des renseignements précis au sujet des exigences des douanes, on recommande aux Canadiens de
communiquer avec le haut-commissariat du Canada à Kingston.

Haut de la page

9. TRANSPORT ET ARGENT

Les véhicules roulent à gauche. Conduisez prudemment en tout temps. Les routes côtières sont en bon état, mais la conduite à l'intérieur du pays est dangereuse car les routes sont étroites, sinueuses et mal entretenues. L’excès de vitesse et la conduite en état d'ébriété sont communs. Il faut garder les fenêtres fermées et les portières verrouillées. L'assistance routière est disponible partout sur l'île.

Pour se rendre de l'aéroport international Norman-Manley à Kingston ou pour y retourner, les voyageurs doivent emprunter le South Camp Road, aussi connu sous le nom de Humming Bird Route, plutôt que la Mountain View Avenue. Des bagarres éclatent souvent entre des bandes rivales de part et d'autre de l'avenue.

Évitez les autobus publics qui sont souvent bondés et dans lesquels sont fréquemment commis des délits. On conseille aux voyageurs d'utiliser les taxis qui desservent les hôtels et sont autorisés par la Jamaican Union of Travellers Association (JUTA). Ils ont des plaques d'immatriculation rouges et blanches portant les lettres « PP » et un autocollant vert jaune de la JUTA à la vitre. Comme ils n'ont pas de compteur, il faut convenir du prix de la course à l'avance. Par ailleurs, il n'y a pas de trains de passagers.

Il est obligatoire de porter un casque protecteur lorsque vous vous déplacez en cyclomoteur, en scooter et en motocyclette. En voiture et en taxi, il est aussi obligatoire de boucler votre ceinture. Le non-respect de ces lois peut entrainer de fortes amendes.

Un permis de conduire canadien est suffisant pour les visiteurs qui veulent conduire un véhicule en Jamaïque. Toutefois, les résidents doivent obtenir un permis de conduire jamaïcain.

Voir notre
FAQ concernant les transports afin de vérifier si les transporteurs nationaux répondent aux exigences de sécurité.



La devise est le dollar jamaïcain ($J). Les cartes de crédit sont généralement acceptées. On a signalé des cas d'usage frauduleux de cartes de crédit et de vols d'identité. On recommande aux Canadiens de faire preuve de prudence en tout temps lorsqu’ils utilisent leur carte de crédit en lieux publics tels les restaurants et les commerçants.

La monnaie et les chèques de voyage canadiens ne sont pas acceptés partout. Renseignez-vous auprès de votre banque sur les services de guichet automatique bancaire (GAB) offerts à l’étranger. Vous pouvez aussi consulter la page de localisateur de GAB de VISA ou la page de localisateur de GAB de MasterCard pour obtenir les adresses de GAB n’importe où dans le monde. Votre banque peut vous indiquer si votre carte bancaire est compatible avec les GAB à l’étranger. Certains pays utilisent la technologie des cartes à puce et/ou des numéros d’identification personnels (NIP) pour les cartes de crédit. Veuillez vérifier auprès de votre banque pour savoir si votre carte de crédit sera acceptée à l’étranger. La prudence est recommandée lorsqu’on se sert de cartes de crédit ou de cartes bancaires, en raison des risques liés à la fraude et aux autres activités criminelles. Si vous utilisez un GAB, faites-le pendant les heures de bureau et utilisez une machine à l’intérieur d’une banque, d’un supermarché ou d’un grand immeuble commercial. Par mesure de prudence, laissez vos numéros de carte à un membre de votre famille.

Haut de la page

10. CATASTROPHES NATURELLES ET CLIMAT

Les inondations et les glissements de terrain sont possibles et peuvent causer de graves dommages dans les régions montagneuses. Les voyageurs devraient se tenir au courant des prévisions météorologiques et planifier leurs déplacements en conséquence.

La Jamaïque est située dans une zone d'activité sismique. En cas de catastrophes naturelles les Canadiens devraient suivre les conseils des autorités locales.

La saison des ouragans s’étend du mois de juin jusqu’à la fin du mois de novembre.  Vous devriez consulter le site Web du
National Hurricane Center (en anglais seulement) afin d'obtenir des renseignements sur les conditions météorologiques. Les voyageurs devraient se tenir au courant des prévisions météorologiques et planifier leurs déplacements en conséquence.

Haut de la page

11. RENSEIGNEMENTS SUPPLÉMENTAIRES

Le retour au Canada

Aide-mémoire du voyageur

Assurance maladie et assurance voyage : Les voyageurs ne doivent pas compter sur leur régime provincial d’assurance maladie pour régler la note en cas de maladie ou de blessures à l'étranger. Ces régimes couvrent, au mieux, une partie des frais. Il est conseillé de contracter une assurance complémentaire, dont vous devrez bien comprendre les clauses. Les détenteurs de certaines cartes de crédit bénéficient d’assurances voyage et maladie, mais il ne faut pas tenir pour acquis que cette couverture est suffisante seule. On recommande aux voyageurs d’avoir avec eux toutes les précisions concernant les assurances et d’indiquer à leur agent de voyages, à un ami ou à un parent et/ou à un compagnon de voyage comment joindre leur assureur. Avant de rentrer au Canada, demandez au médecin ou à l’hôpital de vous remettre une facture détaillée. Il faut toujours fournir les reçus originaux des ordonnances ou des services médicaux reçus à l’étranger; la plupart des compagnies d’assurance n’acceptent pas les copies ou les télécopies.

L’annulation d’un voyage déjà organisé risque d’occasionner des frais. Avant d’annuler un déplacement à l’étranger, les voyageurs ont intérêt à en discuter avec leur agent de voyages, leur assureur ou leur compagnie aérienne. La décision d’effectuer le déplacement incombe uniquement au voyageur.

Adoption : Au Canada, l’adoption internationale relève de la compétence des provinces et des territoires. Si vous songez à adopter un enfant à l’étranger, vous devez d’abord vous renseigner sur les règlements de l’adoption en vigueur dans la province ou le territoire où résidera l’enfant. En outre, l’adoption elle-même est de compétence provinciale ou territoriale, mais l’admission au Canada d’un enfant adopté relève de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC). Si l’enfant n’est pas muni du visa d’immigration approprié, il risque de se voir refuser l’entrée au Canada. La demande de visa pourrait être refusée même si l’adoption a déjà eu lieu. Pour de plus amples renseignements, composez le 1 888 242-2100 (au Canada seulement), consultez le site Web de CIC ou communiquez avec les autorités de votre province ou de votre territoire.

Haut de la page

12. ANNEXE

S. O.

Haut de la page

Info rapides